Oreotrochilus_melanogaster_65144078

Encore une bonne nouvelle en provenance de l'Equateur, qui conforte sa place de haut lieu de la biodiversité à l'échelle sud-américaine sinon mondiale !

Créée en 2020 seulement, l'aire protégée municipale de Loja, a été étendue de 44.000 ha en juin dernier, portant l'ensemble de la surface protégée à environ 74.000 ha.

C'est un gain important pour la préservation des ressources naturelles, des écosystèmes (forêts de montagne et paramos ou prairies humides d'altitude) et de milliers d'espèces parmi lesquelles l'Oncille Leopardus tigrinus (un petit félin) et plus encore le Colibri d'El Oro Oreotrochilus cyanolaemus, espèce endémique.

A peine découvert en 2017, ce colibri est classé "en danger critique d'extinction" en raison de sa population présumée très faible (seulement une centaine d'oiseaux, d'après les estimations les plus récentes) et de la dégradation de son habitat connu. En réalité sa biologie est méconnue mais faute de mieux, il convient de préserver les rares stations où cette espèce est observée. En 2020 une première étape avait été obtenue avec la protection d'une petite zone de 44 ha.

La protection de la zone, cruciale pour le Colibri, l'est tout autant pour les ressources en eau puisque la zone recèle 72 sources vitales pour 200.000 habitants. Ce secteur sera donc préservé de l'agriculture intensive et des autres activités dommageables à l'environnement comme la déforestation ou l'exploitation minière. La conservation du secteur à l'état naturel joue aussi un rôle pour atténuer les effets des désordres d'origine climatique comme les sécheresses et les inondations.

Enfin, elle s'inscrit en continuité d'autres aires protégées comme les parcs nationaux de Podocarpus et de Yacuri, contribuant aussi à la sauvegarde de la continuité écologique des Andes amazoniennes.

Source : https://www.andesamazonfund.org/news-blog/conservation-area-in-ecuador-expanded-by-more-than-109000-acres/

Illustration : le Colibri à plastron noir Oreotrochilus melanogaster, un cousin péruvien du Colibri d'El Oro. Photo thibaudaronson / Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0.